Panier bio: Comment fixer son réel prix ?

Aujourd'hui, le consommateur ne paie pas le vrai prix des produits qu'il achète et consomme. Il est dans une démarche du "trouver le moins cher possible", et cela au détriment du producteur qui souvent, produit à perte, a des obligations vis-à-vis des supermarchés qu'il fournit, etc.

Le panier bio permet de retrouver un lien essentiel entre le producteur et le consommateur, mais pas seulement. Il permet aussi d'établir un équilibre plus juste, destiné à favoriser la production locale, saisonnière et de qualité.

Panier bio: Comment fixer son réel prix?
Comment trouver le meilleur moyen pour calculer le coût réel d'un panier bio ?

Comment payer le vrai coût d'un panier de fruits et légumes, qui soit à la fois juste pour le consommateur, et juste aussi pour le producteur ?

Il existe différents moyens de fixer le prix d'un panier bio. Une analyse a été faite et nous démontre plusieurs systèmes. Les voici ci-dessous.

1/ Rémunération mensuelle divisée par le nombre de paniers

C'est la technique qui est utilisée à la ferme de Sainte Marthe et qui garantit une juste rémunération du maraîcher.

C'est ce que l'on appelle le maraîchage éthique : le maraîcher fixe un prix pour son panier en fonction de ses réelles dépenses et y ajoute une marge, qui lui permet d'avoir la sécurité de recevoir un certain montant de ses cultures et ainsi d'éviter trop de variabilités.

Voici comment est calculé le prix du panier le maraîchage éthique développé à la ferme de Sainte Marthe.

2/ Coût de revient + marge

On calcule le coût de production des produits et on y ajoute une marge qui couvre les frais de fonctionnement (dont la rémunération du maraîcher). Ces coûts sont difficiles à établir car ils dépendent de l'évolution du marché.

Ces coûts demandent beaucoup de comptabilité, mais permettent de déterminer un prix assez juste bien que variable, à la fois pour le producteur, mais aussi pour l'environnement.

3/ Prix de vente du grossiste ou prix du marché + marge

Baser le prix de ses produits sur les prix du marché est un pari quotidien. En effet, les fluctuations du marché et/ou des grossistes ne permettent pas aux producteurs d'avoir un revenu fixe : celui-ci varie tout le temps.

Cette méthode est souvent bénéfique aux consommateurs, mais demande une adaptation constante des producteurs.

La majorité des producteurs dépendent de ce système et ne reçoivent pas le revenu qui correspond à leurs réelles dépenses. Ils produisent ainsi à perte.

4/ Taux horaire divisé par nombre de paniers

Cette méthode est dure à évaluer car un producteur sépare difficilement son temps de travail et sa vie personnelle. La méthode nécessite qu'il connaisse exactement le temps qu'il passe à travailler.

Il est important dans ce cas de ne pas oublier les activités annexes à la production comme la livraison, le transport, la comptabilité, etc.

Quelle que soit la méthode employée, le but est de trouver une rémunération correcte du producteur.

La plupart des maraîchers aujourd'hui sont des passionnés, qui ne comptent pas leurs heures et sont prêts à être sous-payés pour nourrir leurs congénères.

Mais pour éviter une crise alimentaire et favoriser une agriculture française locale et de qualité, il est nécessaire de changer la donne et de pousser les jeunes à s'installer en les rémunérant correctement.

Le prix d'un panier bio se fixe certes de différentes façons, mais c'est au consommateur d'accepter de payer le "vrai prix".

Analyse réalisée par Isaline Tanton. Vous pouvez trouver son rapport en cliquant ici: Réflexion sur le prix du panier